SOUPE JARDINIÈRESOUPE AUX RAVES

LA SOUPE AU PISTOU

Ingrédients : Pour la soupe: 750 grammes de haricots blancs frais à égrainer, 400 grammes de haricots verts, 400 grammes de potiron, 2 carottes, 3 pommes de terre, 500 grammes de lard maigre salé, 125 grammes de coquillettes. Pour la pommade: 30 feuilles de basilic, 4 gousses d’ail, 1/2 verre d’huile d’olive, 2 tomates, 100 grammes de parmesan râpé.

• Éplucher, laver et couper en julienne tous les légumes. • Mettre les haricots blancs, les carottes et le lard dans 3 litres d’eau bouillante légèrement salée.
• Couvrir et faire cuire 45 minutes.
• Ajouter les haricots verts, le potiron, les pommes de terres. Laisser cuire encore 30 minutes.
• Ajouter ensuite les coquillettes et laisser cuire doucement 10 minutes. Entre temps préparer la pommade:
• Dans un mortier, piler l’ail et le basilic, puis les tomates pelées et épépinées, le parmesan râpé et l’huile d’olive. Travailler le tout au “PISTOU” (pilon).
• Verser cette pommade dans une soupière, ajouter tout doucement la soupe en mélangeant bien. Couvrir et laisser infuser 5 minutes avant de servir.
• Après la soupe, servir un morceau de lard à chaque convive.

Cette soupe aux couleurs de l’automne est un régal pour les yeux et pour le palais. Elle n’est pas tout à fait Ardéchoise, car les Ardéchois avaient bien un plant de basilic dans un pot sur la fenêtre pour se protéger des moustiques, mais ne le mangeaient pas.Seulement voilà: « Une femme du village qui s’appelait Madeleine et qui avait voyagé, avait “importé” cette recette du Midi. Quand venait le temps des vendanges, les vignerons s’entraidaient et pendant que le patron dirigeait les vendanges, la patronne cuisinait. Chaque patronne avait sa recette pour régaler l’équipe de vendangeurs : l’Augusta: la daube, la Berthe: le civet de lapin, l’Yvonne : la tête de veau et la Madeleine, qui était fière: la soupe au pistou ! Il fallait être bien orgueilleuse pour oser faire une telle chose! Et pourtant, la Madeleine n’avait pas tout à fait renié l’Ardèche, car elle avait “amélioré” la recette en lui ajoutant un morceau de lard… J’espère que nos amis Provençaux pardonneront ce sacrilège à la pauvre Madeleine. Si, pour faire la pommade, vous ne craignez pas de commettre un second sacrilège, vous pouvez utiliser le robot à la place du Pistou (pilon). S’il vous reste de la soupe, vous pouvez la congeler.

Toutes les recettes de soupes

Toutes les recettes de septembre

Occitan